REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (2022)

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (1)
REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (2)

9e édition

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (3)

8e édition

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (4)

4e édition

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (5)

Francophonie

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (6)

attestations

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (7)

(1330 - 1500)

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (8)

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (9)

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (10)

REPRÉSENTANT : Définition de REPRÉSENTANT (11)

  • REPRÉSENTANT, -ANTE, subst.
  • REPRÉSENTER1, verbe trans.
  • REPRÉSENTER2, verbe

REPRÉSENTANT, -ANTE, subst.

Gén. au masc. Celui, ce qui représente quelque chose ou quelqu'un.

I. − Rare. [Corresp. à représenter21reSection II]

A. − Celui, ce qui reproduit, qui restitue les traits caractéristiques de quelque chose. Ces lithographies [de Devéria] (...) sont les représentants fidèles de cette vie élégante et parfumée de la restauration (Baudel.,Salon, 1845, p. 25):

1. Faguet disait que la fameuse formule, selon laquelle l'artiste est le représentant de la société de son temps, est surtout vraie pour l'artiste de second ordre. Et, en effet, nous sommes infiniment mieux renseignés sur la société du XVIIesiècle par Scudéry que par Racine...Arts et litt., 1935, p. 62-7.

B. − Celui qui incarne une réalité abstraite. Plus que Rieux ou Tarrou, (...) Grand était le représentant réel de cette vertu tranquille qui animait les formations sanitaires (Camus,Peste, 1947, p. 1326).V. renfort ex. 9.

II. − [Corresp. à représenter21reSection III] Celui, ce qui rend présent par son existence, par sa propre présence.

A. − [La notion de présence prédomine]

1.

a) Élément, individu qui appartient à la classe, à la catégorie désignée par le complément de nom. Synon. échantillon (v. ce mot B 1 b), exemplaire2(v. ce mot B 1), spécimen.Est-ce que cela se mange? demanda Pencroff, qui ne considérait jamais les représentants de la faune de l'île qu'à un point de vue spécial (Verne,Île myst., 1874, p. 190).Depuis une vingtaine d'années, on sait que tous les Protozoaires actuels comptent des représentants fossiles, à l'exception des Sporozoaires exclusivement parasites (Hist. gén. sc., vol. 2, 1964, p. 669).[Avec adj. caractérisant] On rencontre un groupe viral parasite des plantes qui se présente sous forme de bâtonnets. Le représentant typique de ce groupe est le virus de la mosaïque du tabac (P. Morand,Confins vie, 1955, p. 68).

b) [À propos de pers.] Non, M. Grenier n'est point un revenant, mais un représentant distingué d'une génération d'esprits meilleure et plus saine que la nôtre (Lemaitre,Contemp., 1885, p. 128).Restait la marquise de Valqueyras, l'unique représentante d'une très ancienne famille (Zola,Dr Pascal, 1893, p. 235).[Le compl. de nom désigne une caractéristique ethnique] Lesdiguières, le représentant et le type du caractère dauphinois (brave et jamais dupe) (Stendhal,Mém. touriste, t. 2, 1838, p. 165).[Le cont. concerne une branche de l'activité, notamment dans le domaine de l'art] La polémique par le dessin et la gravure a eu chez nous trois mémorables représentants avec Daumier, Forain et Iribe (L. Daudet,Brév. journ., 1936, p. 122).

2. Celui qui adopte un certain mode de vie, de pensée; celui qui défend une thèse, une doctrine particulière. Nous examinerons successivement ces deux systèmes, dont l'un a pour représentant M. Blanqui, l'autre M. Chevalier (Proudhon,Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 116).Le Grand Hôtel fit sensation. Les représentants les plus avertis du dandysme du Second Empire zozotaient dans les salons (Fargue,Piéton Paris, 1939, p. 233).

B. − [La notion de remplacement, de délégation est prédominante]

1. [L'agent de l'action est une pers.]

a) Celui, celle qui a reçu mandat ou qui a la charge de remplacer une personne ou une collectivité dans l'exercice de ses droits, dans la défense de ses intérêts.

α) [L'obj. de l'action est une pers. privée] Votre père, mademoiselle, a insulté la personne du duc dans son représentant (Dumas père, Intrigue et amour, 1847, iii, tabl. 6, 3, p. 260).[Le comité dit des plans régionaux] est ainsi composé: le commissaire général au plan ou son représentant permanent, président, le délégué à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, vice-président... (Amén. terr., 1964, p. 40).P. anal. Le droit de grâce (...) était un des attributs du droit divin. Le roi ne l'exerçait que parce qu'il était au-dessus de la justice humaine comme représentant de Dieu sur la terre (A. France,Mannequin, 1897, p. 209).V. intelligible A 1 ex. de Claudel.

DR. CIVIL. Celui qui accomplit un acte juridique au nom et pour le compte d'une autre personne. Les mineurs et les femmes mariées sont admis à se faire ouvrir des livrets sans l'assistance de leur représentant légal ou de leur mari (Pradelle,Serv. P.T.T. Fr., 1903, p. 76).Les effets de l'acte passé par le représentant se produisent directement sur la tête du représenté (Jur.1981).

β) [L'obj. de l'action est l'autorité suprême d'un pays ou l'une de ses émanations] Au titre de représentant de l'État, le maire dépend du préfet de son département et non plus du conseil municipal. Comme représentant du pouvoir central, le maire est officier d'état civil, chargé des mariages, et responsable de la tenue des registres de l'État (Fonteneau,Cons. munic., 1965, p. 123).

Représentant de l'autorité/de la force publique, représentant de la justice. Tous les représentants de la justice ne sont guère plus populaires en Espagne que chez nous les gendarmes et les sergents de ville (Gautier,Tra los montes, 1843, p. 78).[L'authenticité juridique] est le privilège qu'ont certains écrits de faire pleine foi par eux-mêmes grâce à l'intervention d'un représentant de l'autorité publique qui en garantit la sincérité (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 671).

DR. INTERNAT. PUBL., POL. Personne chargée de représenter un État auprès d'un autre (v. ambassadeur, consul, légat); plus partic., personne chargée de représenter un État auprès d'une organisation internationale. Désignation, nomination, rappel d'un représentant. Les représentants permanents dépendent directement de leur gouvernement respectif (Pt manuel Cons. Europe, 1951, p. 39).Dans les conseils et comités [de l'OTAN] siègent des représentants du gouvernement français chargés de défendre les idées et les intérêts français (Lubrano-Lavadera,Législ. et admin. milit., 1954, p. 41).V. accrédité ex. 2, ambassadeur ex. 5.

γ) [L'obj. de l'action est une collectivité à laquelle appartient celui qui la représente]

DR. CONSTIT., POL. ,,Gouvernant ou élu ou accepté par la nation et qui est censé agir et vouloir pour elle`` (Cap. 1936). Constitution du 3 sept. 1791, tit. III, art. 2: « La constitution française est représentative, les représentants sont le corps législatif et le roi » (Cap.1936).V. peuple B 3 ex. de Guizot.Mod. Membre élu d'une assemblée législative. La responsabilité du cabinet devant les représentants élus de la nation est généralement considérée comme la caractéristique essentielle du régime parlementaire (Lidderdale,Parlement fr., 1954, p. 62).V. constituer ex. 9, peuple ex. 3:

2. Un régime est dit représentatif lorsque les gouvernants ou une partie d'entre eux exercent leurs compétences, non pas en vertu d'un droit propre, mais à raison de leur qualité de représentants, généralement conférée par une élection. L'essentiel du régime représentatif consiste donc dans la distinction entre le titulaire du pouvoir politique qui en a la jouissance et le représentant qui en a l'exercice.Vedel,Dr. constit., 1949, p. 133.

Synon. de député (v. ce mot ex. 1 et infra chambre des représentants).Au Congrès de Washington, (...) chaque sénateur ou chaque représentant vote selon ses préférences personnelles, sans consulter son parti: la ligne séparative de la majorité et de l'opposition ne suit donc pas celle des républicains et des démocrates (Traité sociol., 1968, p. 37).

[Sous la Révolution fr.] Représentant (du peuple), représentant (du peuple) (en mission). « Le terme de Représentants du Peuple [introduit dans la langue parlementaire par Mirabeau en juin 1789, fut] (...) consacré dans la constitution de 93 et dans celle de l'an III ». (...) il fut décidé que des commissaires, choisis parmi les membres de l'assemblée législative, seraient envoyés près des divers corps d'armée, avec le titre de Représentant du Peuple en mission (Pol.1868).

Chambre des représentants. V. chambre II B 2 c, passer1ex. 11.

P. anal., en partic. dans le monde du travail.Représentant ouvrier; représentant professionnel; représentant des consommateurs, des producteurs, des salariés; représentant des catégories professionnelles; représentant de l'artisanat, des exploitants agricoles; représentant des étudiants, des parents d'élèves. Les autorités britanniques avaient convié hier soir jeudi les représentants de la presse à assister à l'interrogatoire de cinq jeunes gens faits prisonniers le 12 janvier (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 2, col. 1).En juin 1936, la situation est telle que seul un accord, sur le plan national, entre les représentants des travailleurs et ceux du patronat, peut éviter les conséquences extrêmes (Cacérès,Hist. éduc. pop., 1964, p. 89).V. autonome ex. 2, conseil ex. 9.

Représentant syndical. ,,Membre d'un syndicat localement représentatif et désigné par lui en vue de siéger au Comité d'entreprise ou d'établissement avec voix consultative`` (Jur. 1981). [À l'EDF] les représentants syndicaux, à l'échelon national, ont souvent une connaissance plus précise des problèmes locaux de personnel que la direction générale (Reynaud,Syndic. en Fr., 1963, p. 221).

Représentant du personnel. Membre d'un Comité d'entreprise; délégué du personnel (d'apr. Jur. 1981).

ADMIN. PUBL. Représentants du personnel, élus au scrutin secret par les fonctionnaires en activité ou détachés de l'administration ou du service considéré, siègeant dans les commissions administratives paritaires (auprès des directions du personnel), dans les comités techniques paritaires (d'apr. Admin. 1972).

[P. méton.] V. représentation des intérêts (s.v. représentation III B 1 b γ).À l'échelon national, les distinctions entre les représentants de l'intérêt général et les représentants des intérêts particuliers ne sont donc pas aussi nettes que pouvaient le laisser croire − dans le passé − les analyses théoriques (Debatisse,Révol. silenc., 1963, p. 252).

b) DR. SUCCESSORAL. Descendant d'un héritier en ligne directe ou des frères et sœurs du défunt prédécédés admis à recueillir la part d'héritage qu'auraient obtenue ceux-ci en concours avec des héritiers plus proches que lui (d'apr. Barr. Suppl. 1974; v. représentation III B 1 c). La représentation est une fiction de la loi, dont l'effet est de faire entrer les représentans dans la place, dans le degré et dans les droits du représenté (Code civil, 1804, art. 739, p. 135).

c) DR. COMM.

α) Représentant (de commerce). ,,Intermédiaire travaillant de façon permanente pour une ou plusieurs personnes, pour le compte desquelles il se charge de solliciter la clientèle, de préparer ou conclure des ventes, sans s'engager personnellement`` (Jur. 1981). Synon. voyageur* à la commission.Représentant exclusif, à cartes multiples. Il était représentant en vins et liqueurs (Camus,Peste, 1947, p. 1259):

3. Depuis le décret du 23 décembre 1958 qui a fait de certains représentants mandataires une catégorie (les agents commerciaux), on distingue quatre catégories de représentants de commerce: les représentants salariés, les représentants statutaires ou (V.R.P.), les agents commerciaux et les représentants mandataires libres.cida1973.

β) Vieilli. Représentant de fabrique. Intermédiaire disposant d'un magasin et payé à la commission qui, aux termes d'un contrat passé avec un industriel, a pris l'engagement de vendre les produits de celui-ci dans une ville ou dans une région déterminée (d'apr. Lar. comm. 1930). Pour les draps, serviettes, linge de toilette et de table (...) elle connaissait un marchand, le représentant d'une grande fabrique de Roubaix, chez qui on payait à tant par mois (A. Daudet,Sapho, 1884, p. 48).

2. Spécialement

a) LING. ,,Pronom (personnel, démonstratif, possessif) considéré dans sa fonction principale, celle de représenter un mot ou un groupe de mots énoncés précédemment ou dénotant un objet de la situation: dans Pierre est arrivé, je le vois, le est un représentant, car il s'est substitué à Pierre. Dans ceci est grave, ceci représente un élément de la situation qui peut être dénoté par un mot, un groupe de mots ou une proposition`` (Ling. 1972). Synon. substitut.[Le grammairien grec Apollonios distingue] parmi les pronoms, ceux qui renvoient à des objets, les deictiques, et ceux qui renvoient à des segments de discours, les anaphoriques. Distinction semblable, à la terminologie près, chez F. Brunot, selon qui les pronoms peuvent être soit des nominaux, lorsque, comme des noms, ils désignent des choses, soit des représentants (Ducrot-Tod.1972).

b) PSYCHANAL. [Chez Freud] Représentant de la pulsion. Élément ou processus dans lesquels la pulsion trouve son expression psychique (tantôt le terme est synon. de représentant-représentation, tantôt il est plus large, englobant aussi l'affect) (d'apr. Lapl.-Pont. 1967). À côté d'un élément représentatif du représentant de la pulsion, on peut (...) parler d'un facteur quantitatif ou affectif de celui-ci (Lapl.-Pont.1967, p. 410).Représentant psychique. ,,Expression psychique des excitations endosomatiques`` (Lapl.-Pont.). Tantôt c'est la pulsion elle-même qui apparaît comme « ... le représentant psychique des excitations qui proviennent de l'intérieur du corps et atteignent l'âme » (Lapl.-Pont.1967, p. 411).Représentant-représentation. ,,Représentation ou groupe de représentations auxquelles la pulsion se fixe dans le cours de l'histoire du sujet et par la médiation desquelles elle s'inscrit dans le psychisme`` (d'apr. Lapl.-Pont. 1967).

III. − HIST. POL. [À Genève, à la fin du xviiies.; corresp. à représenter21reSection I A 2] Citoyen de tendance libérale, attaché aux libertés publiques (d'apr. Lar. Lang. fr.). V. représentation ex. 2.

Prononc. et Orth.: [ʀ əpʀezɑ ̃tɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694, 1718: representant; dep. 1762: -pré-; au fém. uniquement ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1599 dr. « celui qui est appelé à une succession, comme exerçant les droits d'une personne prédécédée » (Coutumes du pays et duché de Normandie, Rouen, s. réf. ds FEW t. 10, p. 271a); 1694 (Ac.); b) 1690 « celui qui représente une communauté religieuse » (Bossuet, Hist. des Var., II, 608-609 ds Brunot t. 4, p. 501); 1748 « député élu dans une assemblée législative » (Montesquieu, Esprit des lois, éd. J. Brethe de la Gressaye, t. 2, p. 67, livre XI, chap. 6); 1764 « membre d'un groupe de citoyens de Genève qui dans la 2emoitié du xviiies. se montraient attachés aux libertés publiques » (J.-J. Rousseau, Lettre de la Montagne, 1 ds Lettres complètes, éd. S. Stelling-Michaud, t. 3, p. 687); c) 1875 comm. « personne qui recueille des affaires pour une maison de commerce » (Lar. 19e); 2. 1778 hist. nat. « celui qui présente les caractères d'une espèce » (Buffon, Oiseaux, t. 2, p. 447). Part. prés. subst. de représenter1*. Fréq. abs. littér.: 2 576. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 071, b) 3 842; xxes.: a) 3 201, b) 3 497. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 402. − Genty (M.). Mandataires, représentants (1789-1790). Dict. des usages socio-politiques (1770-1815). Paris, 1985, pp. 139-154. − Quem. DDL t. 11, 22.

Top Articles

Latest Posts

Article information

Author: Horacio Brakus JD

Last Updated: 10/14/2022

Views: 6379

Rating: 4 / 5 (71 voted)

Reviews: 94% of readers found this page helpful

Author information

Name: Horacio Brakus JD

Birthday: 1999-08-21

Address: Apt. 524 43384 Minnie Prairie, South Edda, MA 62804

Phone: +5931039998219

Job: Sales Strategist

Hobby: Sculling, Kitesurfing, Orienteering, Painting, Computer programming, Creative writing, Scuba diving

Introduction: My name is Horacio Brakus JD, I am a lively, splendid, jolly, vivacious, vast, cheerful, agreeable person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.